Comment choisir le siège auto qui sauvera votre enfant en cas d’accident ?

Assurer la sécurité de bébé pendant le transport passe par l’acquisition d’un siège adapté à son poids, qui s’installe facilement dans votre voiture et vous offre toutes les garanties en matière de conformité. Coquille ou nacelle, voici 3 règles simples pour être sûr de faire le bon choix et protéger efficacement votre enfant des risques d’accident.

Règle numéro 1 : choisissez un équipement adapté au poids de bébé

Contrairement aux idées reçues, on ne choisit pas le siège auto de bébé en fonction de son âge, mais de son poids.
Jusqu’à 9 kilos, la réglementation française impose de placer bébé dos à la route. Les sièges portant le numéro 0 ou 0+ sont prévus pour répondre à cette norme. Pour une utilisation quotidienne, sur de petits trajets, la coquille est le siège idéal. Bébé est bien enveloppé, et en cas d’accident il sera parfaitement protégé. Attention cependant, il ne doit pas être placé sur le siège avant si le tableau de bord est équipé d’un airbag, à moins de pouvoir le désactiver. Pour les trajets longs, la nacelle offre plus de confort à votre bébé et est, elle aussi, parfaitement autorisée.
De 9 à 18 kilos, vous devrez changer pour un siège à harnais face à la route, portant le numéro 1.
De 15 à 25 kilos, vous pourrez évoluer vers un rehausseur équipé d’un dossier. En le choisissant avec un dossier amovible, il vous servira ensuite de rehausseur simple.

Règle numéro 2 : essayez le siège auto dans votre voiture avant de l’acheter

Pour jouer son rôle de façon optimale, le siège auto doit être adapté à votre véhicule. Depuis 2006, tous les modèles sont équipés du système isofix, des clips qui permettent de fixer directement le siège à la banquette. Si votre voiture est plus ancienne, vérifiez que le siège choisi s’installe facilement sur votre banquette, et qu’il est maintenu parfaitement en place par la ceinture de sécurité.
Le support de tête du siège doit être réglable et enveloppant, c’est un critère primordial pour préserver le cou et la tête de votre enfant en cas de choc.
En fonction de votre voiture, installer bébé dans son siège peut s’avérer compliqué. Le système pivotant, proposé par certains fabricants, vous assure de pouvoir attacher bébé convenablement sans avoir à jouer les contorsionnistes.

Un siège auto homologué, la meilleure protection en cas d’accident

Les sièges auto sont des organes de sécurité, à ce titre ils relèvent donc d’une homologation. En France, vous trouverez sur les équipements homologués 3 mentions obligatoires : la mention universel, qui assure que le siège peut s’installer dans n’importe quel véhicule, le poids de l’enfant sous la forme 0,0+, 1,2 ou 3, et la lettre E, qui certifie sa conformité au niveau européen.