Les conseils à suivre pour le choix d’un nom, différentes méthodes existent

Choisir un prénom pour son enfant, quel casse-tête ! Héritage familial ou culturel, coup de cœur ou tradition… les méthodes pour effectuer le choix d’un nom sont nombreuses. Mais quelle sera celle qui vous convient le mieux ? Découvrez nos conseils et trouvez la perle rare en toute sécurité !

Le choix par coup de cœur, attention aux pièges !

Pour beaucoup de parents, le choix du prénom, c’est avant tout la recherche du coup de cœur. Découvrez les points sur lesquels porter votre attention pour faire votre liste de préférence en évitant de tomber dans des pièges qui vous la feraient regretter !
Tout d’abord, faites attention aux consonances : il faut que le prénom de votre enfant sonne bien et soit facile à comprendre lorsqu’il se présente. Idem pour l’orthographe : une orthographe originale, décalée ou inventée le condamnera à épeler son prénom chaque fois qu’il se présente !
Ensuite, prenez garde à ce que le prénom s’articule bien avec le nom de famille, que cela sonne bien, ne forme pas de jeux de mots involontaire, et que les initiales ne soient pas une combinaison gênante.
Enfin, pensez à dire les prénoms choisis à voix haute, pour voir s’ils résonnent bien, et n’hésitez pas à les présenter à votre entourage pour connaître leur avis !

La signification du prénom, bénédiction ou malédiction ?

La deuxième grande tendance en matière de recherche de prénoms est celle de l’importance de la signification. Bien qu’ayant une place différente dans les cultures et les milieux sociaux, la signification du prénom est généralement supposée apporter à l’enfant une « bénédiction », un symbolisme positif qui lui donnerait des qualités physiques ou morales.
Vouloir donner de la force à son enfant par le biais de son prénom est une belle chose, mais attention tout de même à ne pas le charger plus que nécessaire, avec un prénom associé à de lourdes charges, qu’elles soient positives (comme le prénom « Parfait » ou encore « Calista » qui signifie « la plus belle ») ou négatives (ce qui arrive couramment avec des prénoms issus de tragédies comme « Phèdre » ou « Œdipe »).

Vous avez choisi un nom, mais avez-vous pensé à son diminutif ?

Enfin, si vous optez pour un prénom plutôt long, mais joli, pensez à vérifier que son diminutif l’est aussi. Les enfants recourent quasiment systématiquement à des diminutifs dans la cour de l’école, et il serait dommage que votre petite Emmelyne finisse par s’appeler « Émeu » ou que votre « Pimprenelle » se transforme en « Pinpin ».