Allaitement au sein ou biberon ? Faut-il choisir ?

Quel lait pour bébé ? Grâce à la stérilisation, vous avez le choix !

La démocratisation des techniques de stérilisation a permis aux femmes de toutes les classes sociales d’avoir le choix entre l’allaitement au sein et l’allaitement au biberon. Grande star des années 80, le biberon est aujourd’hui en perte de vitesse et le lait maternel revient en force. Découvrez le pour et le contre de ces méthodes, et adoptez celle qui conviendra le mieux à vos besoins et à ceux du bébé.

L’allaitement au sein, champion de la nutrition santé !

Le premier argument en faveur de l’allaitement au sein est indubitablement la qualité du lait maternel dont les apports nutritionnels renforcent fortement les défenses immunitaires de l’enfant. Quel que soit votre choix (et à moins d’avoir un problème de santé), il est en général considéré essentiel de donner les premières tétées de lait maternel, car elles sont particulièrement importantes pour la constitution du système immunitaire.
Autres points positifs, l’allaitement au sein permet un rapprochement émotionnel entre la mère et l’enfant, diminue ses risques d’obésité, de diabète et d’allergies, a un effet tranquillisant, positionne correctement ses mâchoires, et… c’est gratuit !
Côté maman, cela limite la fatigue de se lever la nuit si on garde le nouveau-né près de soi, aide à retrouver son poids habituel et augmente la production d’endorphines.

Le biberon, parfait pour les familles où papa et maman se répartissent les tâches !

Si vous optez pour le biberon, sachez que la plupart des laits maternisés sont aujourd’hui soumis à des tests de qualité réglementaire stricts : ils apportent vitamines et minéraux essentiels, et demandent seulement parfois à être complétés par des suppléments de vitamine D et de fluor.
Le grand point fort du biberon, c’est la division des tâches entre les parents : outil idéal pour les mamans qui désirent retrouver rapidement leur indépendance ou pouvoir retourner au travail, le biberon donnera l’habitude au bébé de recevoir ses tétées par d’autres personnes que par maman.
Gros point faible, le parent en charge du bébé va devoir se trimbaler toute la panoplie du parfait bibi ! Tétine, biberon, lait, eau minérale, stérilisateur : un sacré barda lors des déplacements…

Du lait maternel en bouteille ? Une surprenante solution intermédiaire

Enfin, pourquoi choisir entre les deux ? Si vous voulez obtenir un maximum d’autonomie tout en vous assurant de la qualité nutritionnelle du lait pour votre enfant, vous pouvez aussi choisir de nourrir le bébé au biberon, mais en le remplissant de lait maternel grâce à un tire-lait ! Cette solution intermédiaire peut être ponctuelle, et vous permettra de répartir les tâches avec votre conjoint.e ou de soulager vos tétons abimés.