Du temps pour soi en attendant bébé

Le temps de la grossesse est une petite bulle personnelle, une parenthèse intime avec son corps, et son futur bébé. S’il est important d’apprivoiser les changements physiques et psychologiques, inutile pour autant de se replier sur soi. Au contraire, explorer de nouvelles activités, parfois spécialement conçues pour ce moment particulier, permet de plonger dans une onde de bien-être.

Les grands classiques bien-être : yoga et natation

Particulièrement adapté aux futures mamans, le yoga prénatal est une activité complète, à la fois physique et spirituelle. Conçu pour répondre aux petits maux de la grossesse — renforcement du périnée et douleurs dorsales notamment — il allie postures adaptées, respiration consciente, relaxation et méditation. Et se termine très souvent par un petit temps d’échange consacré à libérer d’autres mots.
Natation et aquagym adaptée bénéficient d’un avantage certain : la portance de l’eau. De quoi se sentir nettement plus légère, tout en renforçant en douceur les muscles, sans les crisper. Petit confort supplémentaire, les mouvements créent une sorte d’hydromassage stimulant circulations sanguine et lymphatique. Que du bon !

Grossesse cocooning : des soins ciblés en institut

Certaines enseignes ont développé une gamme de soins adaptés aux futures mamans pour répondre aux besoins spécifiques que réclame leur peau. Tout est organisé pour offrir un maximum de confort, de détente et de douceur aux clientes : positions soutenues par des coussins, produits tout doux et sans substances nocives, modelages ultra-hydratants pour détendre et préparer la peau à se distendre… Dans tous les cas, certaines précautions doivent être prises. Parlez-en d’abord avec votre médecin.

Une activité originale et épanouissante : le chant prénatal

Comme l’haptonomie, le chant prénatal tisse les premiers liens avec bébé : la voix, véritable « massage sonore » in utero, instaure un climat de confiance propice au bien-être de maman et de bébé. Le travail sur les rythmes, les balancements et le choix du répertoire sont autant de messages stimulant bébé et d’émotions à libérer. Un joyeux moment de partage, qui se transformerait en aide précieuse lors de l’accouchement : rien de tel que le chant pour canaliser son souffle et son énergie.

Poursuivre un temps son sport à soi : priorité à bébé

Sauf contre-indications, la grossesse n’oblige pas à stopper son activité sportive habituelle. Au contraire, bouger participe au bien-être dont on a tant besoin pendant cette période particulière. Certains sports à risques sont néanmoins déconseillés : mieux vaut en discuter avec son médecin.