Enceinte ? Tous les secrets d’une déclaration réussie en entreprise

Annoncer que vous êtes enceinte à votre employeur ne doit pas vous inquiéter. Les formalités liées à cette déclaration se révèlent très simples et le statut qui protège dans toute entreprise la femme durant sa grossesse vous garantit l’absence de répercussions sur votre situation professionnelle. Si vos relations avec votre hiérarchie sont cordiales, prévenez-la de manière privilégiée afin de faciliter votre remplacement.

Apprenez comment annoncer la nouvelle de votre grossesse à votre employeur !

Il n’existe aucune disposition légale qui vous oblige à révéler votre grossesse à votre employeur, en particulier lors de votre entretien d’embauche ou de votre période d’essai. La seule démarche obligatoire consiste à communiquer les dates de début et de fin de votre futur congé maternité. Elle ne nécessite que l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception, accompagnée d’un certificat médical indiquant votre terme estimé. Réalisez cette formalité assez rapidement, idéalement entre le 3e et le 4e mois de grossesse. Vous bénéficierez ainsi de la protection étendue accordée par le droit du travail aux femmes enceintes (interdiction de vous licencier, heures supplémentaires impossibles…).

Grossesse et travail, la solution pour l’annoncer facilement à un employeur

Vous pouvez faire précéder cette démarche légale d’une annonce plus informelle de votre grossesse à votre responsable. Celui-ci doit, par courtoisie, être prévenu avant vos collègues. Privilégiez une discussion en privé (réunion, déjeuner…), avec la présence recommandée d’une personne des ressources humaines. Restez attentive aux termes de votre petit discours : vous n’avez pas à vous excuser ou à vous culpabiliser de votre bonheur !
Profitez éventuellement de ce point pour planifier votre activité au cours des prochains mois. N’oubliez pas de prendre en compte les aménagements obligatoires de vos conditions de travail (autorisations d’absence) ainsi que les allègements d’horaires ou l’augmentation des temps de pause prévus par certaines conventions collectives.

Enceinte dans une entreprise, voici comment montrer votre implication jusqu’à l’accouchement

Il est également possible de convenir avec votre supérieur de rendez-vous très réguliers sur l’avancement de votre travail afin de rendre votre remplacement plus aisé. Vous montrez ainsi votre volonté de ne pas pénaliser l’entreprise, en partageant au maximum l’information. En parallèle, pensez à gérer suffisamment à l’avance vos arrêts et à laisser vos dossiers dans un état impeccable !